Voeux du maire

convivialité, informations, nouveauté, brioche et pétillant pour les voeux du maire 2015

actu_voeuxVendredi 16 Janvier 2015, Loïc Derouet, maire, Stéphane Betton, adjoint, et l’ensemble du conseil municipal ont présenté leurs voeux à la population, à la salle des fêtes. Le premier édile s’est félicité de l’arrivée de 22 nouvelles familles, soit environ 40 habitants.

C’est à Stéphane Betton qu’est revenue la mission de faire le point sur la situation actuelle et d’évoquer certains projets. Le dispositif Argent de poche sera reconduit aux vacances de printemps et au mois de juillet. L’association Familles rurales de la commune prévoit de s’associer avec celle de Courbeveille en matière d’animation et de gestion de l’accueil de loisirs. Le comité des fêtes, en sommeil, organisera une réunion pour une éventuelle relance début février. Elle sera animée par Stéphane Betton.

Vingt-deux artisans, commerçants ou professions libérales sont installées dans la commune. 2014 a vu l’ancienne salle du foyer des jeunes se transformer en nouvelle salle de conseil et des mariages. Ce nouvel aménagement permet aux personnes à mobilité réduite de pouvoir y accéder aisément.

Loïc Derouet est revenu sur les projets. De la dotation globale de fonctionnement allouée aux collectivités territoriales par l’État, la commune recevra 99,8 € par habitant. Il est prévu de poursuivre l’enfouissement des réseaux rue des Portes, et d’envisager d’autres chantiers, celui de la rue du Ponceau, de l’allée piétonne route de Cossé-le-Vivien, des jeux multisports, l’ensemble pour un montant de 160 000 € TTC, payé en autofinancement.

Le lotissement de la Prairie, d’une surface de 21 000 m², sera partagé en 22 ou 23 parcelles, sans doute réalisé en deux tranches et qui sera équipé d’une voirie sécurisée. La fin des travaux est prévue pour la Toussaint. La commune prévoit un avancement de 120 000 € en prévision de l’achat du terrain, des frais. Le complément des travaux sera financé par un emprunt à court terme. L’endettement de la commune est de 300 € par habitant, les impôts n’ont pas augmenté depuis 1992.

Au sein de la nouvelle intercommunalité instaurée au 1er janvier dernier, seul un représentant de la commune siégera. Concernant l’appel du pied que les deux municipalités, Courbeveille et Astillé, font auprès de Laval Agglomération pour y être intégrée, il est resté jusqu’à présent sans effet, aujourd’hui, pointe une lueur d’espoir, avec une reprise du dialogue.